MISE À JOUR : Nous – la communauté d’affaires Fitness Expert – avons rédigé ce document alors que personne n’avait encore entendu parler du coronavirus, que les clubs fonctionnaient et que les entreprises étaient en vie (cela semble être une éternité…) MAIS ! Ce qui est étonnant, c’est que beaucoup de ces conseils sont toujours pertinents, d’abord dans la sphère en ligne, puis dans le futur, lorsque la période d’exclusion sociale sera terminée – et que les clients seront à nouveau attirés par le sport. En outre, il est temps de réfléchir à ce que nous pouvons faire pour ramener les publics passionnés par l’apprentissage en ligne dans la sphère hors ligne, dans la mesure du possible. Continuez à réfléchir !

Dans le cadre du volet commercial du Global Fitness Evolution Business Forum 2019, un panel de dirigeants de clubs de fitness et de représentants de la communauté a discuté de l’un des sujets les plus brûlants du secteur : comment accroître l’engagement des clients grâce à l’engagement du grand public dans la SANTE. En d’autres termes : comment au moins doubler le pourcentage pathétique de participation de la population aux services de fitness (2 à 3 % selon divers rapports). Jetons un coup d’œil aux messages clés des participants :

David Chichua, membre du conseil général de l’organisation publique panrusse, chef de projet du Technoparc olympique, MD

Vous devez fournir au client un produit avec des objectifs différents. La simple publicité ou le marketing ne fonctionnent plus. Le client recherche un résultat précis. Les gens ne vont plus dans les clubs uniquement pour « se mettre en forme » ou « perdre du poids ». Les besoins peuvent être différents et chaque besoin individuel nécessite un ensemble de services appropriés.

Si la médecine monétise la peur, que monétise le fitness ? Que diriez-vous de PPS – Systèmes d’aide à la décision ? De nombreuses personnes remettent à plus tard la remise en forme parce qu’elles sont paresseuses ou ont peur de l’inconnu. Ils ont l’habitude de déléguer tout ce qui est désagréable dans la vie, mais les soins de santé ne sont pas délégués. Les clubs doivent apprendre à communiquer avec les clients potentiels dans le contexte du soutien à leur décision de prendre soin d’eux-mêmes. Ils doivent aligner le PPS dès la première interaction afin de faire entrer la personne dans le club à tout prix.

Un ensemble d’outils financiers, aimablement mis à la disposition du client par le club, peut sérieusement simplifier l’accès au service. Une variété de modes de paiement permettra d’éviter les objections financières (« Où vais-je trouver tant d’argent pour les cours ? ») et d’attirer davantage de visiteurs.

Le marché du fitness va certainement se développer, nous avons vraiment beaucoup à faire, étant donné le faible taux de pénétration du service. Il y aura de nombreux formats, y compris dans le segment des prix bas, y compris des studios hautement spécialisés et des petites salles de sport, de nouveaux acteurs apparaîtront, c’est un fait. Mais la situation économique du pays dans son ensemble et de l’industrie en particulier ne s’améliorera pas, nous devrons tous nous serrer la ceinture. Il est donc particulièrement important aujourd’hui de calculer soigneusement les aspects économiques du projet, de rechercher des avantages territoriaux et d’étudier l’audience. Dans ce contexte, attirer les clients au club signifie être ciblé.

La qualité du service a toujours été la clé pour attirer de nouveaux clients. En outre, la compréhension de ce que signifie la qualité de service a évolué au fil du temps. Aujourd’hui, l’attention portée au client et la cohérence du service sont prioritaires. Notre tâche est d’attirer l’attention de l’invité. En ce sens, un invité exigeant (dans le club ou sur les médias sociaux avec ses commentaires) est un excellent cadeau. Cela nous aide à revoir et à améliorer nos services. Notre entreprise est une entreprise humaine. Ce n’est pas pour rien que World Class Monaco est synonyme de l’expression « nous rendons les gens heureux ». Nos principaux piliers sont la qualité du service et la formation du personnel.

Aujourd’hui, le secteur du fitness est en concurrence non pas tant avec le marché qu’avec d’autres secteurs. En termes de taux de location, nous sommes en concurrence avec les détaillants ; nous devons reconquérir chaque mètre carré. Et en ce qui concerne les clients, nous sommes en concurrence, dans ce cas, avec le canapé. Nous sommes en concurrence avec les clients eux-mêmes, qui veulent être paresseux et ne prendre aucun engagement. Et notre tâche principale est d’expliquer aux masses pourquoi elles doivent exercer leur santé. Montrer que le fitness est sain, beau et amusant.

By Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *